Écrire Honduras. Des dirigeants indigenes de nouveau pris pour cibles (Bertha Cáceres, Aureliano Molina, Tomás Gómez)

Action complémentaire sur l’AU 244/13, AMR 37/013/2013 - 4 octobre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 NOVEMBRE 2013 AUX PERSONNES CI-DESSOUS : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Une juge a ordonné la mise en détention de la dirigeante indigène Bertha Cáceres du fait de son action en faveur des droits humains. D’autres dirigeants, Aureliano Molina et Tomás Gómez, ont fait l’objet de mesures de restriction. Le 20 septembre une juge a ordonné que Bertha Cáceres soit placée en détention provisoire – elle n’a toutefois pas encore été incarcérée. Aureliano Molina et Tomás Gómez ont été soumis à des mesures de restriction les obligeant à se présenter au tribunal toutes les deux semaines. Ils ont été accusés d’incitation à commettre des infractions, d’occupation de biens publics et privés et de dommages à une entreprise qui gère un projet d’usine hydroélectrique sur des terres que les indigènes lencas revendiquent comme leur appartenant. Les avocats des trois dirigeants lencas ont interjeté appel le 25 septembre. Il semblerait que la juge, dans sa décision, n’ait pris en compte aucun des éléments produits par les avocats de la défense. En outre, alors que les trois dirigeants ont été déclarés coupables d’avoir incité d’autres personnes à commettre des infractions, le jugement ne dit pas comment ils s’y sont pris ni qui sont ces autres personnes. Les principales preuves en ce sens résideraient dans les discours qu’ils ont tenus à l’adresse de leurs (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.