Écrire Colombie. Des afro-colombiens font l’objet de menaces

AU 281/13, AMR 23/046/2013, 7 octobre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 NOVEMBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des Afro-Colombiens déplacés de force de leurs territoires collectives situées dans le nord de la Colombie ont été menacés par des paramilitaires alors qu’ils tentent de récupérer leurs terres. Andrés Lance est membre du conseil de la communauté afro-colombienne qui détient les titres collectifs de propriété de territoires situés à Curvaradó, dans la municipalité de El Carmen del Darién (département du Chocó). Le 3 octobre, il a été menacé par des hommes travaillant pour l’un des puissants propriétaires terriens qui se sont approprié les terres des populations afro-colombiennes de la région de Curvaradó. Andrés Lance revendique un terrain d’où il a été déplacé de force en 1997 par des paramilitaires, soutenus par l’armée, qui ont tué son père et un autre membre de sa famille. Ces menaces interviennent alors que des membres du conseil de la communauté de Caño Manso (propriétaire de terrains collectifs dans le bassin de la rivière Curvaradó) et la communauté afro-colombienne voisine (à qui appartiennent les terres de Pedeguita Mansilla, dans la municipalité de Ríosucio) ont mené une action pour faire appliquer une décision de la Cour constitutionnelle leur restituant leurs terres. Cette décision de justice réclamait la mise en œuvre d’une procédure visant à faire partir les personnes qui occupent ces terres illégalement. Des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.