Écrire Chine. Détention arbitraire de la défenseure des droits humains Cao Shunli.

AU 282/13, ASA 17/033/2013, 8 octobre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 NOVEMBRE 2013 La défenseure des droits humains Cao Shunli, qui a été arrêtée par la police le 14 septembre à l’aéroport international de Pékin, a été placée en détention de façon arbitraire. Cette femme est une prisonnière d’opinion et a peut-être été victime d’une disparition forcée. Les autorités n’ont pas confirmé où elle se trouvait ni sa situation juridique. Le 14 septembre, Cao Shunli s’est rendue à l’aéroport international de Pékin, d’où elle s’apprêtait à partir pour Genève afin de participer à un programme de formation sur les mécanismes des Nations unies dans le domaine des droits humains. Après qu’elle a passé les contrôles de police, des agents de la sécurité publique l’ont arrêtée et emmenée pour un interrogatoire. On est sans nouvelles d’elle depuis lors. Elle serait au centre de détention n° 1 de Pékin, mais les autorités n’ont pas confirmé où elle se trouvait ni sa situation juridique. Cao Shunli est l’une des personnes qui militent le plus ardemment en faveur d’une participation réelle et diversifiée de la société civile à la formulation du plan d’action national pour les droits humains et à la rédaction du rapport destiné à l’Examen périodique universel (EPU) du Conseil des droits de l’homme des Nations unies. Le groupe de travail chargé de l’EPU doit se pencher sur la situation de la Chine en matière de droits humains le 22 octobre à Genève. Le 18 juin, Cao Shunli et d’autres militants ont participé à un sit-in devant le ministère (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir