Écrire Said Metinpour (h), journaliste, militant en faveur des droits culturels de la minorité azérie

MDE 13/106/2007 - Action complémentaire sur l’AU 137/07 (MDE 13/068/2007, 7 juin 2007) Amnesty International a été informée que Said Metinpour était détenu à la section 209 de la prison d’Evin à Téhéran, un centre géré par le ministère du Renseignement. Il aurait subi des actes de torture visant manifestement à lui arracher des « aveux » filmés. Il y a tout lieu de penser que cet homme est le plus souvent détenu à l’isolement. D’autres détenus ont qualifié son état de santé de préoccupant, en raison du traitement qui lui a été infligé. Said Metinpour a été arrêté le 25 mai à Zenjan, dans le nord-ouest de l’Iran. Amnesty International pense qu’il est détenu uniquement en raison de ses activités pacifiques en faveur de la communauté azérie d’Iran, et qu’il s’agit par conséquent d’un prisonnier d’opinion. Il n’a pas été autorisé à recevoir la visite de sa famille ni de son avocat, et ses seuls contacts avec le monde extérieur se sont résumés à quelques appels téléphoniques extrêmement brefs à ses proches. Said Metinpour avait déjà été privé de liberté pendant dix jours, en février 2007, pour avoir manifesté pacifiquement le 21 février, à l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle, célébrée tous les ans à l’initiative de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). INFORMATIONS GÉNÉRALES Tout au long du mois de mai, des Azéris ont manifesté pour marquer le premier anniversaire du mouvement de protestation contre la publication, dans un journal national, d’un dessin jugé (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse