Écrire Syrie. Disparition du militant politique Faeq Ali Asad. Besoin d’aide médicale.

AU 290/13, MDE 24/056/2013, 17 octobre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 NOVEMBRE 2013 On est sans nouvelles du militant politique syrien Faeq Ali Asad depuis le 7 octobre, date à laquelle il aurait été arrêté à Damas. Cet homme souffre de problèmes rénaux et l’on ne sait pas s’il a accès à des soins médicaux. Selon un contact local d’Amnesty International, Faeq Ali Asad (généralement appelé Faeq al Mir) a quitté le 7 octobre vers 10h du matin la maison dont il est locataire près de Bagdad Street, dans le quartier d’Al Koussour, un secteur de Damas contrôlé par les forces gouvernementales. Il avait indiqué qu’il serait en principe de retour une heure plus tard. Cela n’a pas été le cas. Bien au contraire, une dizaine d’hommes armés en civil se sont présentés chez lui au moment où il aurait dû rentrer. Pour la famille de Faeq al Mir, il s’agissait de membres des forces de sécurité, explique le contact d’Amnesty International. Les hommes ont déclaré que Faeq al Mir avait été arrêté, sans donner d’autres détails. Ils se sont livrés à des actes d’intimidation, ont fouillé la maison et emporté des équipements électriques et d’autres biens. On ignore exactement où Faeq al Mir est détenu et pour quelle raison il aurait été arrêté. Le contact d’Amnesty International pense toutefois qu’il a sans doute été interpellé en raison de ses activités politiques d’opposition, notamment au sein du Parti démocratique du peuple, une formation interdite. Faeq al Mir vivait dans la clandestinité au moment de son arrestation. C’est la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.