Écrire Mexique. La défenseure des droits humains Malú García Andrade et sa famille menacées.

AU 294/13, AMR 41/068/2013 - 22 octobre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 DÉCEMBRE 2013 Malú García Andrade a reçu deux menaces par téléphone alors qu’elle se trouvait à Mexico pour son travail. Son interlocuteur a menacé de s’en prendre à sa famille en représailles. La défenseure des droits humains Malú García Andrade a reçu deux appels téléphoniques anonymes le 17 octobre alors qu’elle menait des actions de plaidoyer au Sénat, à Mexico. Son interlocuteur a parlé de ses enfants en décrivant leurs habits et lui a dit qu’ils allaient être enlevés et tués. D’après Malú García Andrade, ses enfants et elle-même devaient être accompagnés de gardes du corps à la suite d’une ordonnance de protection émise par la Commission interaméricaine des droits de l’homme et appliquée par le gouvernement fédéral. Lorsqu’elle a reçu ces menaces elle n’était accompagnée que d’un seul des deux gardes du corps qui lui avaient été affectés. Ceux qui étaient affectés à ses enfants ne travaillaient pas. Ces dernières semaines, elle avait fait savoir à Amnesty International que, d’après ce qui lui avait été dit, le service de protection personnelle était progressivement réduit et serait à terme supprimé. Face aux menaces visant directement ses enfants, Malú García Andrade a sollicité l’aide du gouvernement de la ville de Mexico, qui a envoyé une voiture de police patrouiller devant chez elle, où se trouvait son fils. Les policiers n’ont pas informé son fils qu’ils avaient passé les lieux au peigne fin et ils ne sont pas restés sur place pour parer à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse