Écrire Israël . Anas Barghouti libéré sous caution, en instance de jugement

Action complémentaire sur l’AU 276/13, MDE 15/018/2013, 25 octobre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 DÉCEMBRE 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le prisonnier d’opinion Anas Barghouti a été libéré sous caution le 23 octobre, sur ordre d’un juge militaire, au motif que les « aveux » d’autres détenus utilisés comme éléments de preuve à son encontre ne prouvaient pas qu’il constituait une menace pour la sécurité. Il doit être jugé par un tribunal militaire et, s’il est déclaré coupable, encourrait une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 18 mois. Anas Barghouti, 30 ans, avocat défenseur des droits humains et militant, a été remis en liberté par un juge du tribunal militaire d’Ofer après avoir versé une caution de 12 000 shekels (environ 2 450 euros). Il avait été détenu dans le complexe militaire d’Ofer. Il est aujourd’hui en instance de jugement par un tribunal militaire, étant accusé d’« appartenance au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) », organisation interdite par Israël, et de « direction d’une commission chargée d’organiser des manifestations ». Il nie ces accusations. S’il est condamné et incarcéré pour ces chefs d’accusation, Amnesty International déclarera qu’elle le considère comme un prisonnier d’opinion, détenu uniquement en raison de son activité d’avocat défenseur de prisonniers et pour avoir exprimé pacifiquement ses opinions. Anas Barghouti a été arrêté le 15 septembre à un poste de contrôle militaire près (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.