Écrire Irak. Shawqi Ahmad Omar détenu arbitrairement après avoir purgé sa peine

AU 311/13, MDE 14/018/2013, 14 novembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 DÉCEMBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Shawqi Ahmad Omar, qui possède la double nationalité américaine et jordanienne, est emprisonné depuis 2004. Il doit être libéré immédiatement car il a purgé sa peine. Cet homme a été arrêté en octobre 2004 en Irak, puis condamné en 2010 à une peine de 15 ans de prison, réduite par la suite à sept ans. Il aurait dû être libéré en 2011, étant incarcéré depuis 2004. Fin octobre 2004, Shawqi Ahmad Omar et sa femme Narmeen Saleh Al Rubai, enceinte à l’époque, ont été interpellés chez l’oncle de cet homme dans le district de Zaiyouna, à Bagdad, par la Force multinationale (FMN - conduite par les États-Unis). Accusés d’activités liées au terrorisme, ils ont été emmenés au centre de détention du camp Nama. Narmeen Saleh Al Rubai a été relâchée 16 jours plus tard et a fui le pays. Son époux a été maintenu en détention sans inculpation ni jugement jusqu’en 2010, lorsque son dossier a été transmis à un tribunal pénal irakien. Le 24 juin 2010, cet homme a été sanctionné de 15 ans d’emprisonnement pour être entré illégalement en Irak, infraction dont il n’avait encore jamais été accusé. Shawqi Ahmad Omar pense qu’il y a méprise sur son identité car il a été déclaré coupable sous le nom de Shawqi Ahmad Sharif, de nationalité pakistanaise. Cette affaire a été jugée en appel et en février 2011, la Cour de cassation a réduit la sentence à sept ans de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition