Écrire République Dominicaine. Déchéance de nationalité pour une partie de la population

Action complémentaire sur l’AU 289/13, AMR 27/017/2013, 14 novembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 DÉCEMBRE 2013 À : VERIFIEZ AUPRES DE VOTRE SECTION S’IL FAUT ENCORE INTERVENIR APRES LA DATE INDIQUEE CI-DESSUS. MERCI. La décision de la Cour constitutionnelle qui prive de la nationalité dominicaine des milliers de personnes ayant des origines étrangères est en train d’être appliquée. Cette situation a engendré une atmosphère de plus en plus nationaliste et hostile. Les personnes dont la famille est originaire d’Haïti sont particulièrement visées par des discriminations et risquent d’être victimes de violences et d’autres violations de leurs droits. Les autorités dominicaines ont commencé à mettre en application l’arrêt no 0168-13, rendu le 23 septembre par la Cour constitutionnelle dominicaine, en remontant jusqu’en 1929. Cette décision controversée a pour effet de déchoir de la nationalité dominicaine les personnes issues de l’immigration, les rendant ainsi apatrides. Depuis le début de cette mise en application, de plus en plus d’informations font état de discours hostiles, de menaces et d’actes d’intimidation visant des personnes ayant des origines haïtiennes, des migrants haïtiens et des défenseurs des droits humains. Selon des informations reçues par Amnesty International, le 4 novembre, Jour de la Constitution, des centaines de personnes participant à une manifestation nationaliste à Saint-Domingue criaient « mort aux traîtres ». Le 7 novembre, le Comité central électoral a publié les résultats (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.