Écrire Brésil. Des familles sans abri menacées par des hommes armés

AU 312/13, AMR 19/010/2013, 18 novembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 DÉCEMBRE 2013. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Dans l’État de Maranhão (nord-est du Brésil), 60 familles appartenant à deux communautés rurales se sont retrouvées sans abri et sans terre après avoir été expulsées de force par la police étatique. La communauté de Campo da Bandeira a aussi fait l’objet de menaces et de manœuvres d’intimidation de la part d’hommes armés patrouillant dans la région. Quatre dirigeants communautaires ont été désignés comme « personnes à abattre ». Mercredi 13 novembre, 45 familles de la communauté de Campo da Bandeira et 15 familles de la communauté d’Arame ont été expulsées de force par la police de l’État de Maranhão, en vertu d’une ordonnance du tribunal de première instance. Elles se sont ainsi retrouvées sans abri et sans terre. Les autorités étatiques n’ont pas donné aux familles de préavis suffisant : ces dernières n’ont eu que quelques heures pour quitter leurs domiciles et leurs terres alors qu’il n’avait pas été statué sur le recours qu’elles avaient formé contre l’ordonnance d’expulsion. Par ailleurs, les autres garanties nécessaires, notamment la possibilité pour les personnes concernées d’être véritablement consultées, n’étaient pas en place avant l’expulsion. Les familles, qui n’avaient nulle part où aller, se trouvent actuellement au siège du Syndicat des travailleurs ruraux de la commune d’Alto Alegre. Les terres occupées par les deux (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.