Écrire Bahreïn. Le défenseur des droits humains Hussain Mohammad Jawad arrêté après un discours.

AU 318/13, MDE 11/056/2013, 26 novembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 JANVIER 2014 Le défenseur bahreïnite des droits humains Hussain Mohammad Jawad a été interpellé le 24 novembre dernier dans un poste de police dans le sud de Manama, la capitale du pays, alors qu’il était venu porter plainte. Il est accusé d’avoir « incité à la haine envers le régime » dans un discours qu’il a prononcé lors d’un rassemblement le 12 ou le 13 novembre. Hussain Mohammad Jawad, 25 ans, est le président de l’Organisation européenne-bahreïnite pour les droits humains (EBOHR). Il a été appréhendé le 24 novembre 2013 au poste de police d’Al Wusta, dans le sud de Manama, où il s’était rendu pour porter plainte pour diffamation contre un quotidien bahreïnite et une ONG fondée par le gouvernement. Les policiers l’ont informé qu’ils l’arrêtaient pour avoir « incité à la haine envers le régime » dans un discours prononcé lors d’un rassemblement à Manama le 12 ou le 13 novembre, lors de la fête chiite de l’Achoura. Le jeune homme avait alors appelé le peuple bahreïnite à revendiquer ses droits, de façon pacifique et sans crainte, et durement critiqué les autorités. Il a ensuite été transféré vers le poste de police d’Al Noaim, où il a pu brièvement appeler sa femme avant de passer des examens au centre médical d’Al Qala. Il a finalement été conduit dans un poste de police à Al Houra. Le 25 novembre, Hussain Mohammad Jawad a été déféré devant le procureur, qui a ordonné sa détention pour 15 jours en vue d’un complément d’enquête et son transfert (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.