Écrire Egypte. 24 manifestants battus et arrêtés en vertu d’une nouvelle loi

AU 322/13, MDE 12/071/2013, 28 novembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 9 JANVIER 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 26 novembre dernier, les forces de sécurité égyptiennes ont interpellé et battu des dizaines de manifestants au Caire, la capitale du pays. Au moins 24 d’entre eux sont des prisonniers d’opinion, détenus uniquement pour avoir exercé pacifiquement leur droit à la liberté de réunion et d’expression. Ces arrestations sont survenues deux jours après l’approbation par le président égyptien d’une nouvelle loi répressive en matière de manifestations. Les forces de sécurité ont dispersé une manifestation pacifique organisée, notamment par des militants du groupe No To Military Trials (Non aux procès militaires), le 26 novembre 2013 vers 16 h 30 devant le Conseil consultatif. Pour ce faire, les agents ont eu recours à des canons à eau, du gaz lacrymogène et des matraques. Les manifestants appelaient les membres de l’Assemblée constituante au sein du Conseil consultatif à ne pas inclure de nouvelles dispositions dans la Constitution, qui permettraient à des tribunaux militaires de juger des civils. Dans un message publié sur Facebook le soir même, le ministère de l’Intérieur a indiqué que les forces de sécurité avaient dispersé un rassemblement non autorisé, les participants leur ayant lancé « des pierres et des briques ». D’après les manifestants appréhendés, les agents ont annoncé aux personnes présentes qu’elles avaient (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.