Écrire Equateur. La police équatorienne ferme l’ONG Fundación Pachamama

AU 326/13, AMR 28/003/2013, 6 décembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 JANVIER 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des policiers ont procédé à la fermeture des locaux de Fundación Pachamama, une ONG équatorienne qui défend les droits des peuples indigènes et les droits environnementaux. Selon l’ordre de fermeture, l’organisation s’ingérait dans les politiques publiques et menaçait la sécurité de l’État. L’ONG a nié toute participation à des actes violents. D’autres organisations risquent d’être à leur tour fermées. Dans la matinée du 4 décembre, une quinzaine de policiers sont arrivés dans les locaux de Fundación Pachamama, à Quito, en Équateur, et ont procédé à la fermeture de cette organisation qui défend les droits des indigènes et les droits environnementaux. Ils ont appliqué un ordre délivré par le ministère de l’Environnement, qui s’appuyait sur le décret exécutif n° 16, publié en juin par le président équatorien. Ce décret établit une série de restrictions et de réglementations visant les ONG, et prévoit des motifs très vagues pour leur dissolution. D’après l’ordre de fermeture visant Fundación Pachamama, cette ONG a bafoué les articles 2 et 7 : « Déviation des buts et objectifs que poursuit l’association » et « Participation à des activités politiques réservées aux partis et mouvements politiques enregistrés auprès du Conseil électoral national, qui troublent la paix publique, s’ingèrent dans les politiques publiques ou menacent la sécurité (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.