Écrire Russie. Craintes pour la sécurité d’un demandeur d’asile tadjik( Ismon Azimov)

Action complémentaire sur l’AU 214/11, EUR 46/054/2013, 6 décembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 JANVIER 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 3 décembre, le demandeur d’asile tadjik Ismon Azimov a été enlevé au centre de placement temporaire pour immigrés de la région de Tver, en Russie. On craint qu’il n’ait été transféré illégalement au Tadjikistan, où il risque d’être soumis à la torture et d’être jugé lors d’un procès inéquitable. Le 3 décembre vers 20 heures, cinq hommes non identifiés, dont deux en uniforme de la police, sont arrivés au centre de placement temporaire pour immigrés, situé à 350 km environ de Moscou. Ils se sont présentés à la gardienne du centre comme étant des policiers et lui ont ordonné de les laisser entrer dans le bâtiment. Ils ont fait sortir de force Ismon Azimov de sa chambre, l’ont fait monter dans une Jeep noire et l’ont emmené. Les administrateurs du centre ont tout de suite appelé la police et informé le Service fédéral des migrations et le Service fédéral de sécurité. Des recherches ont été lancées et des investigations sur l’enlèvement ont démarré. Les représentants d’Ismon Azimov ont eux aussi été informés rapidement. Ismon Azimov a saisi la Cour européenne des droits de l’homme d’un recours contre son extradition au Tadjikistan. Le 18 avril, la Cour a estimé que son renvoi au Tadjikistan constituerait une violation de l’article 3 (interdiction de la torture) de la Convention européenne des droits de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition