Écrire Laos. Craintes grandissantes pour Sombath Somphone, un dirigeant de la société civile

Action complémentaire sur l’AU 10/13, ASA 26/005/2013, 11 décembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 JANVIER 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les autorités laotiennes n’ont mené aucune enquête minutieuse sur la disparition forcée de Sombath Somphone, ce qui suscite de plus vives inquiétudes quant au sort et à l’état de santé de cet homme. Ce dirigeant de la société civile laotienne, âgé de 62 ans, a été enlevé dans un poste de police de Vientiane, la capitale du pays, il y a près d’un an. Il a besoin d’un traitement quotidien pour une pathologie chronique. Sombath Somphone a été enlevé dans la soirée du 15 décembre 2012 en présence de membres des forces de sécurité dans un poste de police de Vientiane. Personne n’a plus eu de nouvelles de lui depuis près d’un an, et aucune enquête minutieuse et impartiale n’a été menée sans délai sur cette affaire. Par conséquent, Amnesty International s’inquiète du sort et du bien-être de cet homme. Une caméra de vidéosurveillance a enregistré les images de la disparition forcée de Sombath Somphone, dont sa famille a pu faire une copie. Les autorités laotiennes affirment que la vidéo ne montre pas les plaques d’immatriculation des véhicules utilisés lors de cet enlèvement. Bien que les États-Unis, l’Union européenne, les parlementaires de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est et le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme, entre autres, aient réclamé une enquête de toute urgence, les investigations (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir