Écrire Egypte. Deux manifestants maintenus en détention, d’autres libérés

Action complémentaire sur l’AU 322/13, MDE 12/074/2013, 6 décembre 2006 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 16 JANVIER 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le tribunal du Caire-Sud a ordonné la libération de tous les prisonniers d’opinion - à l’exception d’un d’entre eux - détenus depuis la manifestation pacifique devant le Conseil consultatif égyptien. Le militant de renom Alaa Abdel Fattah est quant à lui toujours détenu en lien avec cette manifestation. Des avocats ont rapporté à Amnesty International que les prisonniers avaient été libérés le 4 décembre moyennant une caution de 5 000 livres égyptiennes, après le rejet du recours formé par le ministère public contre leur remise en liberté. Les hommes qui ont été libérés font toujours l’objet d’inculpations pour avoir pris part à un rassemblement contraire à la loi draconienne sur les manifestations promulguée par le président par intérim Adly Mansour le 24 novembre 2013. Le manifestant Ahmed Abdel Rahman ne fait pas partie de ceux qui ont été libérés, parce que les forces de sécurité auraient trouvé un couteau dans son sac six heures après son arrestation. Le procureur a demandé qu’il soit détenu pendant 15 jours. Il se trouve à la prison de Tora. Ses avocats ont expliqué à Amnesty International qu’il portait un couteau en raison de son travail dans un restaurant. L’accusation n’a pu présenter aucun élément attestant qu’ Ahmed Abdel Rahman ait utilisé ou tenté d’utiliser ce couteau pour commettre un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Libérez Ahed Tamimi

Libérez Ahed Tamimi ! Cette jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens. Signez la pétition