Écrire Egypte. Lycéen Khaled Mohamed Bakara détenu parce qu’il soutient l’ancien président ,

AU 332/13, MDE 12/078/2013, 12 décembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 JANVIER 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 25 novembre, Khaled Mohamed Bakara, lycéen, a été arrêté dans son école après que ses professeurs ont remarqué qu’il utilisait des fournitures portant un symbole adopté par les sympathisants du président égyptien déchu, Mohamed Morsi. Il s’agit d’un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression. Le directeur du lycée de Baltim (gouvernorat de Kafr el Sheikh) a contacté les forces de sécurité après que des enseignants ont découvert que Khaled Mohamed Bakara, 15 ans, utilisait une règle, un cahier et un agenda sur lesquels figurait la « main de Rabaa » (salut à quatre doigts), symbole adopté par de nombreux sympathisants de Mohamed Morsi. Après avoir interrogé Khaled Mohamed Bakara le lendemain, le parquet d’El Borolos, village proche de Baltim, a adressé l’adolescent à son bureau principal, situé dans la ville de Kafr el Sheikh. Le 27 novembre, le parquet de Kafr el Sheikh a ordonné le placement en détention de Khaled Mohamed Bakara pour 15 jours, le temps d’enquêter sur les allégations selon lesquelles cet adolescent appartiendrait à un « groupe interdit » et possèderait des « fournitures portant un symbole qui inspire la violence et des injures à l’égard des forces armées ». Le 8 décembre, le procureur a ordonné que la détention de Khaled Mohamed Bakara (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse