Écrire Irak. Deux cousins Bara Ibrahim Muhammad et Taysir Jassim Muhammad, risquent d’être exécutés prochainement à la suite d’un procès inique

AU 342/13, MDE 14/024/2013, 19 décembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 JANVIER 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Deux cousins, Bara Ibrahim Muhammad et Taysir Jassim Muhammad, risquent d’être exécutés très prochainement en Irak. Ils ont été condamnés à mort le 8 août 2010, à l’issue d’un procès inique. Bara Ibrahim Muhammad et Taysir Jassim Muhammad font partie d’un groupe de 11 personnes déclarées coupables d’avoir participé à des explosions qui ont eu lieu le 7 janvier 2010 dans la ville de Hit (province occidentale d’Anbar) et ont fait huit morts et plusieurs blessés. Ils ont tous été condamnés à mort le 8 août 2010 par la première chambre du tribunal pénal d’Anbar, à l’issue d’un procès inique. Pendant leur procès, plusieurs ont déclaré que leurs interrogateurs les avaient torturés alors qu’ils étaient détenus au secret à la direction de l’antiterrorisme à Haditha et Hit : on leur aurait asséné des coups et administré des décharges électriques et on les aurait suspendus par les bras jusqu’à ce qu’ils « avouent » les faits, avant de se rétracter. Certains auraient montré à la cour des marques sur leurs corps en expliquant qu’il s’agissait de traces de torture, et ont présenté des rapports médicaux pour étayer leurs dires. Malgré cela, le tribunal a jugé recevables les « aveux » extorqués avant le procès et a déclaré tous les accusés coupables. La Cour de cassation a confirmé les peines le 30 juin 2011. Les neuf autres hommes condamnés à mort aux (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse