Écrire Syrie. Une étudiante, Tal al Mallohi, maintenue en détention malgré un ordre de libération

Action complémentaire sur l’AU 203/10, MDE 24/064/2013, 23 décembre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 FÉVRIER 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 23 octobre dernier, un tribunal a ordonné la libération de Tal al Mallohi, étudiante et blogueuse syrienne, mais celle-ci a été transférée de la prison en garde à vue dans les locaux de la Sûreté de l’État à Damas, où elle semble être maintenue en détention. Cette jeune femme est en détention au secret, ce qui l’expose au risque de subir des actes de torture. Trois mois après qu’un tribunal a ordonné la libération de l’étudiante et blogueuse Tal al Mallohi, celle-ci est maintenue en détention par les forces de sécurité syriennes. La jeune femme a été arrêtée le 27 décembre 2009, alors qu’elle avait 18 ans, par des membres de la Sûreté de l’État qui l’avaient convoquée pour un interrogatoire. Au bout de neuf mois en détention au secret dans les locaux de cette agence, elle a été condamnée le 14 février 2011 à cinq ans de prison par la Cour suprême de la sûreté de l’État (SSSC) après avoir été déclarée coupable d’avoir divulgué des informations secrètes à un pays étranger. Amnesty International estime que la Cour, qui a été abolie en 2011, ne respectait pas les normes internationales en matière d’équité et que le procès de Tal al Mallohi était particulièrement inique (voir http://www.amnesty.org/fr/library/info/MDE24/006/2011/fr). Un tribunal pénal de Homs a ordonné la libération de la jeune femme le 23 octobre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.