Écrire Bulgarie. Les réfugiés demeurent dans des conditions précaires.

Action complémentaire sur l’AU 337/13, EUR 15/001/2014, 6 janvier 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 mars 2014 Les autorités bulgares ayant été vivement critiquées pour ne pas avoir pourvu aux besoins des réfugiés et des migrants qui traversent la frontière entre la Bulgarie et la Turquie, elles ont quelque peu amélioré les conditions de vie de ces personnes. Malgré cela, ces dernières, dont la plupart fuient le conflit armé en Syrie, continuent de souffrir en raison de conditions d’accueil inadaptées et des défaillances des procédures de demandes d’asile. En décembre 2013, Amnesty International a évoqué les conditions de vie totalement inadéquates des demandeurs d’asile hébergés dans un « centre d’urgence » à Harmanli. Ces personnes devaient dormir dans des tentes, des bâtiments délabrés et des conteneurs de transport ne disposant que d’un accès limité à des installations sanitaires. Un petit nombre de lits pliants leur ont été fournis et beaucoup devaient se contenter d’un matelas fin à même le sol. La communauté internationale, dont Amnesty International, ayant vivement critiqué cette situation, les autorités bulgares ont amélioré les conditions de vie à Harmanli et réinstallé les individus dormant dans des tentes dans des bâtiments en meilleur état, disposant du chauffage et d’installations sanitaires élémentaires, bien qu’en nombre réduit, 929 personnes devant se partager six douches à l’heure actuelle. L’État ne fournissant aucune nourriture et aucun moyen de cuire les aliments, le Haut-Commissariat des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.