Écrire Bahrein. Ahmad Fardan, un photojournaliste, arrêté et torturé

AU 3/14, MDE 11/002/2014, 7 janvier 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 FÉVRIER 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ahmad Fardan, photojournaliste bahreïnite, a été arrêté le 26 décembre 2013 à son domicile. Le 1er janvier, il a été déféré au parquet, qui a ordonné son placement en détention pendant 45 jours pour « intention de participer à des rassemblements ». Cet homme a été torturé durant son interrogatoire. Ahmad Fardan, photographe pour les agences Nur Photo, Demotix et Sipa, a été arrêté le 26 décembre à 2 h 30 du matin lors d’une descente effectuée à son domicile dans le village d’Abu Saibah, à l’ouest de Manama, la capitale. Les agents qui ont procédé à son arrestation étaient en civil et n’ont pas produit de mandat ; ils ont saisi son ordinateur et ses appareils photographiques. Ahmad Fardan a été détenu au secret à la Direction des enquêtes criminelles, à Manama. Lors de son interrogatoire, il a été battu jusqu’à perdre connaissance. Il a été emmené au complexe médical de Salmaniya, où des radiographies ont révélé qu’il avait deux côtes cassées. Le lendemain, il a été transféré à l’infirmerie de la prison d’Al Qala, où il a séjourné jusqu’au 31 décembre. Pendant cette période, il a été autorisé à téléphoner à sa famille deux fois pour la rassurer ; les appels ont duré 10 secondes chacun. Le 1er janvier, Ahmad Fardan a comparu sans son avocat devant le parquet, qui a ordonné son placement en détention pendant 45 jours aux fins de l’enquête pour « (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.