Écrire Bahreïn. Ahmad Mshaima, un étudiant, arrêté et torturé

AU 05/14, MDE 11/003/2014, 8 janvier 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 FÉVRIER 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ahmad Mshaima, le fils d’un prisonnier faisant partie d’un groupe de 13 militants de l’opposition en détention, a été arrêté le 28 décembre dernier à la frontière entre Bahreïn et l’Arabie saoudite. Il est accusé d’avoir participé à des manifestations en février 2013. Le parquet a ordonné son maintien en détention pour 30 jours dans l’attente d’un complément d’enquête. Ahmad Mshaima, étudiant en génie civil âgé de 20 ans, a été interpellé le 28 décembre 2013 à la frontière entre Bahreïn et l’Arabie saoudite. Ce jeune homme – atteint de la maladie de Blount, qui provoque une déformation de la partie inférieure des jambes – a été déféré à la Direction des enquêtes criminelles à Manama, la capitale du pays, où des agents l’ont battu, frappé aux jambes, forcé à insulter son père et sa religion, et poussé à signer des documents. Ahmad Mshaima a été accusé d’avoir participé à des manifestations à Jid Hafs, à la périphérie de Manama, en février 2013, à l’occasion du deuxième anniversaire du soulèvement à Bahreïn. Le 30 décembre dernier, accompagné de son avocat, il a comparu devant le parquet, qui a ordonné son placement en détention pour 30 jours en attendant l’approfondissement de l’enquête. Il a ensuite été transféré vers la prison de Dry Dock à Manama, d’où il a pu contacter ses proches. Ceux-ci ont été autorisés à lui rendre visite le 7 janvier dernier. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !