Écrire Egypte. Le lycéen Khaled Mohamed Bakara a été libéré sous caution

Action complémentaire sur l’AU 332/13, MDE 12/001/2014, 8 janvier 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 FÉVRIER 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le lycéen Khaled Mohamed Bakara a été libéré contre une caution de 500 Livres égyptiennes (environ 53 euros) par le parquet le 22 décembre 2013, a appris son avocat à Amnesty International. Tandis que Khaled Mohamed Bakara s’est vu accorder une libération sous caution, le procureur poursuit son information judiciaire sur les accusations selon lesquelles ce jeune homme de 15 ans appartiendrait à un groupe « terroriste » interdit et possèderait des fournitures qui « incitent à la violence contre les forces armées ». Aussi risque-t-il toujours d’être jugé et emprisonné pour ses opinions politiques présumées. Un mandat d’arrêt a été décerné contre le père de Khaled Mohamed Bakara le 8 décembre 2013 par le bureau central du procureur de Kafr el Sheikh, l’accusant d’inciter et d’encourager son fils à posséder des fournitures qui « incitent à la violence contre les forces armées ». Cependant, selon ses avocats, il n’a pas encore été arrêté. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en arabe, en anglais ou dans votre propre langue : appelez les autorités égyptiennes à faire en sorte que la libération de Khaled Mohamed Bakara soit inconditionnelle et à mettre fin à toute information judiciaire concernant l’exercice pacifique de ses droits à la liberté (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.