Écrire Soudan. L’étudiant soudanais Tajeldin Ahmed Arja risque d’être torturé

AU 11/14, AFR 54/001/2014, 14 janvier 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 FÉVRIER 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Tajeldin Ahmed Arja est détenu au secret depuis le 24 décembre 2013. Il a été arrêté par des membres de la garde présidentielle après avoir ouvertement critiqué les présidents tchadien et soudanais durant une conférence. Il risque d’être victime d’actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Tajeldin Ahmed Arja, étudiant et blogueur de 26 ans, a été arrêté le 24 décembre 2013 à Khartoum, au Soudan, lors d’une conférence au cours de laquelle il a ouvertement critiqué le président tchadien Idriss Déby Itno et le président soudanais Omar Hassan Ahmad el Béchir, qu’il tient pour responsables des atrocités commises au Darfour. Tajeldin Ahmed Arja a été immédiatement interpellé par des membres de la garde présidentielle et est aujourd’hui détenu au secret. Il risque d’être torturé et maltraité. Tajeldin Ahmed Arja a assisté à une conférence sur la situation au Darfour organisée durant la visite du président Idriss Déby à Khartoum. Selon certaines informations, Tajeldin Ahmed Arja s’est levé au début de la conférence, à laquelle assistaient les présidents soudanais et tchadien, et les a critiqués. Des témoins ont raconté à Amnesty International que huit membres de la sécurité se sont emparés de Tajeldin et l’ont emmené dans le hall. On ignore où il se trouve à ce jour. Tajeldin Ahmed Arja est originaire du Darfour septentrional. Il a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse