Écrire Guadalupe Llori (f), gouverneure de la province d’Orellana

AMR 28/001/2008 - AU 79/08 Guadalupe Llori, la gouverneure de la province d’Orellana, est actuellement détenue à la prison pour femmes d’El Inca, à Quito, la capitale de l’Équateur. Elle est accusée, semble-t-il, de terrorisme, de sabotage et de fraude. Amnesty International pense que les poursuites engagées contre elle pourraient être motivées par des considérations politiques, car cette femme représente un parti d’opposition. L’organisation la considérerait alors comme une prisonnière d’opinion. Guadalupe Llori a été élue gouverneure de la province d’Orellana le 17 octobre 2004. Elle représente le Mouvement de l’Union plurinationale Pachakutik – Nouveau Pays, un parti d’opposition. D’après son avocat et certaines organisations locales, elle est accusée d’avoir organisé une grève qui a interrompu la production de pétrole à Dayuma, une commune de cette province d’Amazonie (nord-est du pays). Elle a été arrêtée à son domicile par des soldats de l’armée équatorienne le 7 décembre 2007, accusée de sabotage et de terrorisme dans le cadre de cette grève. Un troisième chef d’inculpation, celui de fraude, a été retenu contre elle après son placement en détention, vraisemblablement dans le but de la maintenir en prison assez longtemps pour que ses fonctions lui soient retirées. Guadalupe Llori nie toutes les accusations portées contre elle, et son avocat ainsi que des organisations locales de défense des droits humains soutiennent qu’il n’existe aucun élément fiable permettant de la poursuivre. Leur version semble être (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.