Écrire Colombie. Un paysan, Benjamin Sánchez, victime de tirs ; une communauté en danger.

AU 13/14, AMR 23/002/2014, 21 janvier 2014 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 4 MARS 2014 Un homme armé a tiré sur Benjamin Sánchez, un paysan, à El Carpintero, dans le centre de la Colombie. Ce dernier dirigeait un processus de restitution de terres en faveur des personnes déplacées de force d’El Carpintero du fait du conflit armé. À ce jour, il est le dernier membre de la communauté à avoir été menacé ou agressé en raison de sa participation à ce processus. Le 15 janvier, Benjamin Sánchez, un paysan, travaillait sur ses terres lorsqu’un homme armé, dont le visage était couvert, l’a appelé par son nom et s’est mis à tirer sur lui à El Carpintero (commune de Cabuyaro, département du Meta). Il est parvenu à se cacher et n’a donc pas été atteint par les coups de feu. La veille, un homme travaillant avec Benjamin Sánchez avait vu un homme armé suivre ce dernier. Le 27 octobre 2013, Benjamin Sánchez a reçu un appel téléphonique de menace, dont voici un extrait : « Tu es une balance, c’est pour ça que les affaires se détériorent à El Carpintero, tu as un revolver sur la tempe. » Depuis 2012, certaines des personnes qui ont été déplacées de force d’El Carpintero par des groupes paramilitaires réclament la restitution de leurs terres en vertu de la Loi relative aux victimes et à la restitution de terres. Plusieurs familles concernées par ce processus ont été menacées en raison de leur action en faveur de la restitution de terres. Le 10 juillet 2012, Edwin Alcides Duran Peña, le fils d’un dirigeant de la communauté, a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir