Écrire Irak. Abdullah Azzam Saleh Musfer al Qahtani, Safa Ahmad Abulaziz Abdullah risquent d’être exécutés à l’issue d’un procès inique

Action complémentaire sur l’AU 259/12, MDE 14/002/2014, 24 janvier 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 MARS 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Deux hommes, dont un ressortissant saoudien, risquent d’être exécutés en Irak, où le nombre d’exécutions a considérablement augmenté et où le bureau du président a ratifié les condamnations à mort de 200 prisonniers. Le Saoudien Abdullah Azzam Saleh Musfer al Qahtani et l’Irakien Safa Ahmad Abulaziz Abdullah ont été condamnés à mort par le Tribunal pénal central irakien, à Bagdad, le 16 mars 2011, avec quatre autres hommes, qui ont été exécutés le 2 avril 2013. Les sentences de ces deux hommes ont été ratifiées par le président irakien en septembre 2013. Leur avocat a déposé une communication auprès du bureau du procureur sollicitant un sursis, car Abdullah Azzam Saleh Musfer al Qahtani se trouvait en détention et Safa Ahmad Abulaziz Abdullah ne se trouvait pas en Irak, au moment de l’attaque d’une boutique de Bagdad pour laquelle ils ont été condamnés à mort. Toutefois, le ministère public n’a pas pris de décision. Les deux hommes sont incarcérés à la prison de sécurité maximale (al Himaya al Quswa) de Camp Justice (Muaskar al Adala) dans le quartier de Kadhimiya, à Bagdad. Les six hommes ont été accusés d’avoir participé à un vol à main armée en 2009 à Bagdad, au cours duquel les deux propriétaires de la boutique ont été tués. Ils ont d’abord « avoué » appartenir à Al Qaïda et avoir organisé ce vol pour (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.