Écrire Colombie. Des candidats aux élections reçoivent des menaces de mort

AU 24/14, AMR 23/005/2014, 6 février 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 MARS 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ces derniers jours, plusieurs candidats en lice pour les élections législatives de mars en Colombie ont été menacés de mort par des paramilitaires. Mardi 4 février, les paramilitaires du Bloc capital des Aigles noirs ont envoyé des menaces de mort par courriel au collectif d’avocats José Alvear Restrepo (CCAJAR) et à Iván Cepeda, député colombien et membre du Mouvement national des victimes de crimes d’État (MOVICE). Iván Cepeda et Alirio Uribe Muñoz, l’ancien président du CCAJAR, sont deux des candidats du Pôle démocratique alternatif – classé à gauche – se présentant aux élections législatives devant se dérouler le 9 mars. Ces menaces visaient également le maire de Bogotá, Gustavo Petro, qui s’est vu ordonner par le procureur général de quitter ses fonctions, une décision actuellement contestée en justice. Le message demandait aux candidats de se retirer des élections s’ils tenaient à la vie. Aída Abella, candidate de l’Union patriotique (UP), est également mentionnée dans ce courriel. Ces derniers jours, des paramilitaires ont adressé des menaces de mort à des candidats aux élections ainsi qu’à des membres de partis et de mouvements d’opposition, tels que l’UP et Marche patriotique, dans diverses zones du pays. Le jour où ces menaces ont été envoyées, les médias colombiens ont révélé que les renseignements militaires menaient (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.