Écrire Colombie. Le conflit armé menace la communauté de paix de San José de Apartadó

AU 27/14, AMR 23/006/2014, 10 février 2014 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 24 MARS 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le conflit armé en Colombie continue de toucher les membres de la communauté de paix de San José de Apartadó : un engin explosif qui aurait été installé par les guérilleros a explosé près d’un poste de police et d’une école, tandis que les forces armées continuent de menacer ses membres. Le 5 février, un engin explosif a éclaté près d’un poste de police dans la petite ville de San José de Apartadó, dans le département d’Antioquia, dans le nord-ouest de la Colombie. Cet engin aurait été posé par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). L’impact de l’explosion s’est fait sentir dans les bâtiments alentour, endommageant une maison qui appartient à la communauté de paix de San José de Apartadó. En outre, les cours ont été suspendus dans une école voisine en raison de l’impact. Le même jour, des soldats de la 17e brigade de l’armée colombienne ont déclaré aux paysans : « Ce qui s’est passé ici, les habitants de San José le paieront très cher au travers d’actions paramilitaires à Apartadó et Tierra Amarilla, personne ne doit oublier que nous travaillons ensemble ». Le même groupe de soldats a également dit à un membre de la communauté de paix qu’ils allaient « en finir » avec eux. Le 8 février, Wber Areiza, membre de la communauté de paix, a été détenu à deux reprises pendant une courte durée par des soldats de la 17e (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.