Écrire Bolivie. Un camp de victimes des régimes militaires incendié

AU 26/14, AMR 18/XXX/2014, 10 février 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 24 MARS 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le camp installé devant le ministère de la Justice par des personnes dont les droits ont été bafoués lors des régimes militaires qu’a connus la Bolivie a été incendié le 9 février dernier. Personne n’a été blessé, semble-t-il, mais des dossiers et d’autres documents importants ont été détruits. Depuis mars 2012, les membres de la Plateforme pour les militants sociaux contre l’impunité, pour la justice et pour la mémoire du peuple bolivien manifestent devant le ministère de la Justice pour réclamer justice et réparation pour les atteintes aux droits humains, y compris des actes de torture et des disparitions forcées, qu’eux et leurs proches ont subies sous les régimes militaires qui ont gouverné la Bolivie entre 1964 et 1982. Ils demandent également la mise en œuvre effective d’une loi adoptée en 2004, qui devrait leur permettre de bénéficier d’une indemnisation et d’autres formes de réparation. Les manifestants pensent que des inconnus ont mis le feu au toit en plastique d’une de leurs tentes vers minuit le 9 février 2014, afin de les pousser à cesser leur mouvement de protestation. Le reste du camp a ensuite pris feu. Certaines des tentes ont été détruites, de même que les dossiers de 200 personnes, des bannières, des vêtements, deux ordinateurs et du matériel. Au moment de l’incendie, quatre membres de l’association se (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.