Écrire Colombie. La défenseure des droits humains Martha Elena Díaz Ospina reçoit des menaces de mort.

AU 28/14, AMR 23/007/2014, 12 février 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 MARS 2014 À Barranquilla, dans le nord de la Colombie, la défenseure des droits humains Martha Elena Díaz Ospina a reçu les 6, 7 et 8 février des SMS la menaçant de mort. Les messages la taxaient de combattante de la guérilla et la désignaient comme cible militaire. Le 8 février, Martha Elena Díaz Ospina, membre de la section de l’Atlantique du Mouvement national des victimes de crimes d’État (MOVICE), a reçu une menace de mort par SMS. Le message était le suivant : « Tu as 48 heures [...] pour quitter la ville, tu l’as bien cherché, guérillera. » Elle avait déjà reçu des menaces de mort envoyées du même numéro de téléphone les deux jours précédents, les 6 et 7 février. Les messages la désignaient comme une « cible militaire ». Martha Elena Díaz Ospina est également la fondatrice et la présidente de l’Association des familles unies par une même douleur (AFUSODO), une organisation de proches de victimes d’exécutions extrajudiciaires qui soutient également les mères de personnes ayant été soumises à une disparition forcée par les forces armées. Le 5 février Martha Elena Díaz Ospina a participé au Comité de prévention et de protection de la table ronde des victimes de Barranquilla, où 80 cas de victimes, défenseurs des droits humains et militants menacés ont été abordés. D’autres membres de la table ronde ont eux aussi été menacés, en particulier au cours de ces deux derniers mois. Les menaces ont été diffusées sur des tracts distribués localement, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir