Écrire Emirats Arabes Unis. 30 hommes sont déclarés coupables au terme d’un procès collectif inique

Informations complémentaires sur l’AU 347/13, MDE 25/007/2014, 14 février 2014 Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Vingt Égyptiens et 10 Émiriens, dont au moins trois prisonniers d’opinion, ont été déclarés coupables à l’issue d’un deuxième procès collectif marqué par des atteintes aux droits humains. Ils n’ont pas le droit d’interjeter appel du jugement, ce qui bafoue les obligations incombant aux Émirats arabes unis au titre du droit international relatif aux droits humains. Le 21 janvier, 10 Émiriens, dont Mohammed al Mansoori, avocat spécialisé dans la défense des droits humains, Hussain Ali Alnajjar Alhammadi, physicien, et Saleh Mohammed al Dhufairi, ancien enseignant, ainsi que 20 Égyptiens ont été déclarés coupables par la chambre de Sûreté de l’État de la Cour suprême fédérale, à Abou Dhabi. Ils avaient été accusés d’avoir mis en place une section « internationale » des Frères musulmans, d’avoir dérobé et diffusé des informations classées « secret défense » émanant des services de sécurité ou d’avoir eu connaissance du vol et de ne pas l’avoir dénoncé aux autorités. Ils ont été condamnés à des peines de prison allant de un à cinq ans. Tous les Émiriens ont été condamnés à des peines d’un an et trois mois de prison, à l’exception de Saleh Mohammed al Dhufairi, qui a écopé de quatre ans et trois mois. Ces Émiriens avaient déjà été condamnés à 10 ans de prison lors d’un procès collectif séparé en juillet 2013, connu comme (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.