Écrire Iran. Deux arabes ahwazis exécutés, trois en danger

Action complémentaire sur l’AU 137/12, MDE 13/008/2014, 14 février 2014 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 28 MARS 2014 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Hadi Rashedi et Hashem Shabani Amouri, deux enseignants appartenant à la minorité arabe ahwazie d’Iran, ont été exécutés en secret fin janvier. Trois autres hommes de cette minorité risquent toujours de subir le même sort. Le 29 janvier, un fonctionnaire du ministère du Renseignement a appelé les familles de Hadi Rashedi et Hashem Shabani Amouri pour les informer que ces deux hommes avaient été exécutés et inhumés quelques jours plus tôt mais ne leur a pas révélé où se trouvait leur sépulture. Il leur a indiqué qu’elles n’étaient pas autorisées à organiser de commémoration publique en leur mémoire et qu’elles ne disposaient que de 24 heures pour assister à une cérémonie privée. Les corps de Hadi Rashedi et Hashem Shabani Amouri ont peut-être été ensevelis dans des tombes sans indication, communément appelées Lanat Abad (« le lieu des damnés ») et réservées aux prisonniers politiques exécutés, dans l’un des trois cimetières de la province du Khuzestan. Des fonctionnaires du ministère du Renseignement ont conseillé aux familles de ces hommes de ne pas communiquer avec des organisations de défense des droits humains si elles ne voulaient pas en subir les conséquences sur le plan juridique. Le 7décembre 2013, Hadi Rashedi et Hashem Shabani Amouri ont été transférés dans un lieu inconnu, ce qui a fait (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.