Écrire Indonésie. Un homme, Dedek Khairudin, emmené par des militaires est porté disparu et en danger

AU 31/14, ASA 21/005/2014, 14 février 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 MARS 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. On ignore toujours où se trouve Dedek Khairudin, un Indonésien emmené par des militaires en novembre 2013. La police militaire a refusé de recevoir la plainte que sa famille souhaitait déposer à ce sujet le 13 février. Cet homme risque d’être victime de torture et d’autres formes de mauvais traitements. Dedek Khairudin se trouvait à son domicile, dans la province de Sumatra-Nord (Indonésie), lorsqu’un agent des services de renseignement du commandement de réserve militaire (KOREM 011/LW), accompagné d’au moins huit militaires de la marine venus de la région de Pangkalan Brandan (province de Sumatra-Nord), l’a emmené. Selon sa famille, les militaires cherchaient un autre homme, accusé d’avoir poignardé un soldat, et pensaient que Dedek Khairudin savait où il se trouvait. Le 29 novembre, des proches de Dedek Khairudin se sont rendus aux quartiers généraux de la police du district et de la marine à Pangkalan Brandan afin de demander où il se trouvait mais la police et la marine ont nié le détenir. Le 30 janvier, la famille de Dedek Khairudin a déposé une plainte, que la police a reçue officiellement, auprès de la police militaire du commandement régional de Bukit Barisan. Le 13 février, des proches se sont rendus au quartier général de la police militaire, à Djakarta, pour signaler les faits au niveau national. Cette (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.