Écrire Bahreïn. Ahmed Mohammad Saleh Al Arab a besoin de soins médicaux

Action complémentaire sur l’AU 21/14, MDE 11/009/2014, 20 février 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 AVRIL 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ahmed Mohammad Saleh al Arab a besoin de soins médicaux de toute urgence pour les blessures qui lui ont été infligées lorsqu’il a été torturé dans les locaux de l’Agence nationale de sécurité. Ahmed Mohammad Saleh al Arab a revu sa famille un mois après son arrestation, les 10 et 18 février 2014. Il a expliqué qu’il souffrait de douleurs aux épaules, surtout du côté droit, depuis qu’il avait été gravement battu alors qu’il se trouvait dans les locaux de l’Agence nationale de sécurité à Manama, la capitale du pays. Des agents lui ont notamment mis les mains derrière le dos, et l’ont menotté et suspendu au plafond par les poignets. Cet homme a ajouté qu’il avait les mains engourdies et qu’il saignait tous les jours depuis qu’on lui avait cassé une dent. Il n’a reçu aucun soin pour ses blessures. Ahmed Mohammad Saleh al Arab a également raconté avoir été violemment frappé sur tout le corps, y compris les parties génitales, dans les locaux de l’Agence nationale de sécurité ainsi que dans un centre de détention à Riffa. Des agents lui ont couvert le visage d’un linge et ont versé de l’eau sur lui pour lui donner l’impression de se noyer. Ils ont également menacé de lui arracher les ongles et de le violer. Cet homme a dû signer des documents alors qu’il avait les yeux bandés. Il n’a donc aucune idée de leur teneur. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse