Écrire Syrie. Siveen Juma Kindi, un kurde victime d’une disparition forcée

AU 40/14, MDE 24/010/2014, 28 février 2014 VEUILLEZ ENVOYER VOS APPELS AVANT LE 11 AVRIL 2014 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Siveen Juma Kindi, Kurde employé des postes en Syrie, a été victime d’une disparition forcée dans la ville d’El Qamishli, dans le nord du pays, le 13 mars 2012. On ignore le sort qui lui a été réservé depuis. Siveen Juma Kindi, 28 ans, était en chemin pour présenter des documents en vue d’une mutation dans un bureau de poste d’El Qamishli, d’où est originaire son épouse, depuis son précédent poste d’al Malikiyah, également située dans le nord de la Syrie, près de la frontière avec l’Irak. Selon un contact local, Siveen Juma Kindi a passé la matinée avec sa femme et est parti vers midi pour le bureau de poste. Peu après son départ, des proches ont tenté de le joindre sur son téléphone portable, en vain. Ils se sont ensuite renseignés au bureau de poste, où on leur a répondu qu’il n’était jamais arrivé. Selon des sources non officielles, Siveen Juma Kindi a été arrêté par des agents du Service de renseignement militaire parce qu’on l’avait vu la veille à une manifestation locale, commémorant l’anniversaire des troubles de mars 2004 à El Qamishli. D’après les mêmes sources, il aurait passé une semaine en détention à El Qamishli avant d’être transféré à El Haseke, une autre ville du nord de la Syrie, puis à la prison militaire de Saidnaya, près de Damas. Toutefois, lorsque des proches se sont rendus à la prison pour s’enquérir (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse