Écrire Honduras. Mario Argeñal, frère d’un journaliste tué, en danger

Action complémentaire sur l’AU 329/13, AMR 37/004/2014, 4 mars 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 15 AVRIL 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. ACTION URGENTE Honduras. Le frère d’un journaliste tué en danger Depuis que le journaliste hondurien Juan Carlos Argeñal a été tué le 7 décembre dernier, son frère, Mario Argeñal, est devenu la cible d’actes d’intimidation et de harcèlement car il évoque cet homicide publiquement et réclame justice aux autorités. L’enquête sur ce meurtre est au point mort. Mario Argeñal a accordé plusieurs entretiens à des médias honduriens depuis le meurtre de Juan Carlos Argeñal, le 7 décembre 2013. Selon lui, son frère a été tué pour avoir révélé la corruption qui règne au sein du gouvernement local. Cet homme s’est également mis en contact avec les autorités pour réclamer justice. La famille Argeñal s’inquiète que depuis près de trois mois, l’enquête sur ce meurtre soit au point mort. Amnesty International a appris que Mario Argeñal faisait l’objet d’actes d’intimidation et de harcèlement depuis qu’il réclame justice au nom de son frère. À plusieurs reprises entre le 11 et le 15 décembre 2013, deux camionnettes non immatriculées ont été vues circulant autour de sa maison tard le soir. Le 24 février, entre 14 h et 16 h, un homme est resté dans sa voiture devant le domicile de Mario Argeñal pendant plusieurs heures avant de s’en aller. Mario Argeñal risque d’être à nouveau victime de manoeuvres d’intimidation et de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse