Écrire Jair Pineda (h), avocat du Frente Amplio Opositor (FAO) ...

... large front d’opposition Armando Mendoza Ponce (h), membre du FAO ; ainsi que toutes les personnes militant contre un projet d’exploitation minière à Cerro San Pedro, dans l’État de San Luis Potosí AMR 41/052/2007 - AU 217/07 : Craintes pour la sécurité Les militants s’opposant aux opérations d’une compagnie minière de Cerro San Pedro, un village de l’État septentrional de San Luis Potosí, ont fait l’objet de multiples attaques et actes de harcèlement qui sont apparemment le fait d’employés de cette entreprise. Les attaques se sont intensifiées ces dernières semaines et Amnesty International craint que les vies des personnes menacées ne soient en danger. Jair Pineda, avocat, milite au sein du Frente Amplio Opositor (FAO), large front d’opposition regroupant plusieurs groupes écologistes locaux. Le 5 août, à 1 heure du matin, après s’être entretenu avec deux employés de la compagnie minière, il s’est aperçu que les deux hommes, qui circulaient à bord d’une camionnette de la société, suivaient son véhicule. Lorsqu’ils l’ont rattrapé, ils lui ont ordonné de descendre de sa voiture, probablement pour le frapper. Comme Jair Pineda refusait d’obtempérer, les hommes l’ont poursuivi jusqu’à l’entrée de la ville, où il a fini par leur échapper. Plus tard dans la nuit, d’ autres hommes armés ont arrêté leur voiture devant le domicile d’Armando Mendoza Ponce, un militant du FAO, avant de crier « Armando sale pédé » et de tirer à quatre reprises sur sa camionnette, garée devant chez lui. Armando Mendoza, qui vit à Cerro San (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse