Écrire Colombie. Yomaira Mendoza, une responsable locale, menacée à plusieurs reprises

AU 50/14, AMR 23/009/2014, 7 mars 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 AVRIL 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Yomaira Mendoza, responsable de la communauté afro-colombienne du bassin du Curvaradó qui milite pour obtenir des titres fonciers collectifs, a été menacée de mort à plusieurs reprises. Les 3 et 4 mars, Yomaira Mendoza, responsable de la zone humanitaire de Caño Manso, qui dépend de la municipalité de Carmen del Darién (département du Chocó), située dans le bassin du Curvaradó, a reçu les dernières en date d’une longue série de menaces de mort envoyées par SMS depuis janvier 2014. Elle a eu jusqu’à cinq SMS de menaces en une journée. Ces agissements ont été signalés et la police a été priée de retrouver la source des messages, mais elle a expliqué qu’elle ne pouvait pas le faire à cause d’une nouvelle législation relative aux renseignements. L’un des SMS que Yomaira Mendoza a reçus au cours des dernières semaines disait : « En te battant pour la terre, il va t’en rester dessus. » Le 5 mars, Yomaira Mendoza aurait été suivie alors qu’elle se rendait à Bogotá, la capitale colombienne. Les menaces par SMS ont commencé après une déclaration qu’elle a faite auprès du parquet en janvier. Ce dernier fait avancer une enquête judiciaire sur la spoliation de terres par de puissants acteurs économiques avec l’aide de groupes paramilitaires et sur des atteintes aux droits humains qui y sont liées, notamment le meurtre du mari de Yomaira Mendoza, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.