Écrire Haïti. Des familles risquent d’être expulsées sous peu.

AU 54/14, AMR 36/007/2014, 12 mars 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 AVRIL 2014 Une vingtaine de familles qui se sont retrouvées sans domicile à la suite du séisme de janvier 2010 risquent d’être chassées très prochainement de leur camp de fortune à Port-au-Prince, la capitale du pays, auquel cas elles seront de nouveau à la rue. Une vingtaine de familles vivant dans le camp de personnes déplacées KID, dans le quartier de Christ-Roi, à Port-au-Prince, sont actuellement menacées d’expulsion forcée. Ce camp est ainsi appelé car il est situé sur un terrain appartenant à l’organisation politique du Comité pour l’unité démocratique (Komite Inite Demokratik – KID). Les familles concernées ont raconté que le 10 mars dernier, une personne se disant membre du KID leur a annoncé qu’elles avaient jusqu’au 14 mars pour partir, ou elles seraient expulsées de force. Cette personne a affirmé que le KID avait besoin du terrain pour pouvoir accéder à un bâtiment où se réunissent les membres du comité. Comme les milliers d’Haïtiens sans logement qui ont été contraints de s’installer sur des parcelles de terrain inoccupées au lendemain du séisme de janvier 2010, les familles habitant actuellement dans le camp KID vivent dans des abris improvisés aux conditions sanitaires déplorables et sans eau courante. Elles ne peuvent aller nulle part à moins qu’on leur fournisse une solution de relogement adaptée pour qu’elles puissent enfin commencer à reconstruire leur vie après cette catastrophe. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir