Écrire République dominicaine. Suspicion de disparition forcée de Randy Vizcaíno González,

AU 55/14, AMR 27/004/2014, 13 mars 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 24 AVRIL 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. On ignore où se trouve Randy Vizcaíno González depuis qu’il a été, semble-t-il, arrêté par la police le 13 décembre 2013 à Santo Domingo, capitale de la République dominicaine. Le 2 mars, la médiatrice nationale chargée des droits humains a appelé la police à rechercher cet homme, qui est peut-être victime d’une disparition forcée. Le 13 décembre vers 23 heures, Randy Vizcaíno González rentrait chez lui à moto. Accompagné d’un ami et de deux de ses enfants, âgés de cinq et six ans, il circulait sur l’autoroute des Amériques, à Santo Domingo, lorsque des policiers à bord d’une voiture lui ont ordonné de s’arrêter. Lorsqu’il a refusé d’obtempérer, les policiers ont, semble-t-il, tiré à deux reprises sans faire de blessé et demandé des renforts du poste de police le plus proche. Une fois qu’ils sont parvenus à immobiliser la moto, Randy Vizcaíno González s’est enfui en courant tandis que son ami a été battu sous les yeux des enfants. Ces trois personnes ont ensuite été emmenées au poste de police de Los Frailes II, à Santo Domingo Este, où ils ont retrouvé Randy Vizcaíno González, qui avait déjà été arrêté et placé en détention. Selon elles, il était dans un état déplorable et portait des traces de coups. Le responsable du poste de police a ordonné à un policier et à l’ami de Randy Vizcaíno González de reconduire les enfants chez eux. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !