Écrire Ukraine. Trois nouvelles personnes disparues en Crimée

AU 58/14, EUR 50/016/2014, 14 mars 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 25 AVRIL 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Amnesty International est inquiète pour la sécurité de trois militants de l’Euromaïdan qui ont disparu dans la soirée du 13 mars en Crimée. Oleksiy Gritsenko, Natalya Lukyanchenko et Sergiy Suprun n’ont plus aucun contact avec leurs proches depuis le 13 mars à 23 heures. Le père d’Oleksiy Gritsenko a indiqué à Amnesty International qu’il pense qu’ils ont été enlevés par les forces paramilitaires qui contrôlent de facto la Crimée. Ces trois militants sont en Crimée depuis la semaine dernière. Le 13 mars, ils sont partis de Sébastopol pour la capitale de la région, Simferopol. Plus tôt ce jour-là, ils ont affirmé avoir été suivis. Le soir même, Natalya Lukyanchenko a appelé d’autres militants et déclaré que leur voiture était poursuivie par trois véhicules et qu’on tirait sur eux. Plus personne n’a eu de contact avec eux depuis et leur voiture a également disparu. Le signal des téléphones portables d’Oleksiy Gritsenko et de Natalya Lukyanchenko a été localisé à proximité du commissariat de la conscription militaire de Simferopol, actuellement gardé par des militaires qui ne portent pas d’insigne permettant de les identifier et qui nient y détenir les militants. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE AUX DESTINATAIRES CI-APRÈS, en russe, en ukrainien ou dans votre propre langue : ? exhortez le Parlement (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir