Écrire Syrie. Risque de torture pour la militante Amal Jamil Nasr arrêtée.

AU 59/14, MDE 24/013/2014, 18 mars 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 AVRIL 2014 Amal Jamil Nasr, militante syrienne en faveur de la réforme, a été arrêtée le 2 mars dernier par des membres supposés du Service de renseignement militaire. Elle est détenue au secret depuis et risque de subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Selon un contact sur place, Amal Jamil Nasr a été appréhendée par des agents des forces de sécurité en civil à Damas, la capitale de la Syrie, puis emmenée dans des locaux du Service de renseignement militaire, dans la même ville. Elle y serait encore et n’est pas autorisée à recevoir la visite de sa famille ou de son avocat. Cette femme a été vue pour la dernière fois à cet endroit par un ancien détenu. Amal Jamil Nasr dirige le Bureau de coordination nationale des femmes pour un changement démocratique, une coalition de groupes politiques. Elle a également assisté à de nombreux ateliers en dehors de la Syrie, portant sur les stratégies non violentes pour prévenir les conflits et instaurer la paix. Selon la même source, son mari Adnan al Dibs a été arrêté le même jour à leur domicile par des agents des forces de sécurité en civil, qui ont enfoncé la porte et emmené cet homme dans les mêmes locaux du Service de renseignement militaire. Le couple s’est vu brièvement, avant qu’Adnan al Dibs soit libéré sans inculpation cinq jours plus tard. Il semble qu’Amal Jamil Nasr ait été arrêtée en raison de son militantisme et de l’appartenance de son mari au Parti syrien des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.