Écrire Emirats Arabes Unis. Osama al Najjar, fils d’un prisonnier d’opinion arrêté, risque la torture

AU 61/14, MDE 25/009/2014, 19 mars 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 30 AVRIL 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le fils d’un prisonnier d’opinion a été arrêté aux Émirats arabes unis après avoir critiqué sur un réseau social les mauvais traitements infligés à son père et d’autres prisonniers d’opinion. On ignore où il se trouve et on craint qu’il subisse des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Osama al Najjar, 25 ans, diplômé d’une école d’architecture australienne, a été appréhendé le 17 mars 2014 dans l’Émirat d’Ajman, où il vit. Dix agents de la sûreté de l’État venus à bord de six voitures ont fait une descente à son domicile vers 16 heures. Ils ont fouillé les lieux pendant trois heures et confisqué plusieurs effets personnels, notamment tous les iPad et ordinateurs portables. On ignore où se trouve Osama al Najjar. Il est possible qu’il soit dans un centre de détention de la sûreté de l’État, auquel cas il risque de subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Il a besoin de soins médicaux car il a été opéré de la jambe la veille de son arrestation. Le 16 mars, cet homme a publié plusieurs messages sur Twitter, évoquant les mauvais traitements infligés à son père et d’autres prisonniers d’opinion à la prison d’Al Razeen. Sur ce même site, il a réagi aux propos de l’émir de Sharjah, qui a déclaré à la radio que « les familles d’individus appréhendés ne devraient pas pousser leurs enfants à la haine et à la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse