Écrire Vénézuéla. Détention de Daniel Ceballos, un membre de l’opposition, sur fond de manifestations.

Action complémentaire sur l’AU 33/14, AMR 53/010/2014, 20 mars 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 1er MAI 2011 Daniel Ceballos, maire et membre du parti d’opposition Volonté populaire, a été placé en détention le 19 mars. Il est soupçonné de rébellion et de conspiration en vue de commettre une infraction en raison de sa participation à des manifestations antigouvernementales. Le gouvernement et les dirigeants de l’opposition doivent tous promouvoir le respect des droits humains à l’heure où les manifestations se poursuivent et où les morts et les blessés se multiplient. Daniel Ceballos, maire de San Cristobal (État de Táchira) et membre du parti d’opposition Volonté populaire, a été arrêté par les Services vénézuéliens de sécurité et de renseignement (SEBIN) le 19 mars. Il est soupçonné de rébellion et de conspiration en vue de commettre une infraction en raison de sa participation aux manifestations antigouvernementales qui se déroulent depuis le début du mois de février. Son assistant, Ronni Pavolini, était présent lors de son arrestation. Il a expliqué aux médias qu’aucun mandat n’avait été produit et que Daniel Ceballos avait été maltraité. À la suite de l’arrestation de Daniel Ceballos, le ministre de la Justice et de l’Intérieur, Miguel Rodríguez Torres, a publié les messages suivants sur Twitter : « L’arrestation de Daniel Ceballos est une mesure de justice ! Ce maire a facilité et soutenu les violences irrationnelles qui ont éclaté à San Cristobal. » « Un maire est tenu de faire respecter la Constitution et la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Un professeur de la VUB condamné à mort

Le Dr Ahmadreza Djalali, un citoyen iranien résidant en Suède et professeur invité à la VUB en Belgique, a été condamné à mort : demandez sa libération, signez la pétition !