Écrire Soudan. Des étudiants et des avocats risquent d’être torturés

AU 67/14, AFR 54/003/2014, 21 mars 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 MAI 2014 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Onze hommes ont été arrêtés et placés en détention sans inculpation à Khartoum à l’occasion d’une opération de ratissage réalisée par le Service national de la sûreté et du renseignement entre le 12 et le 20 mars. Les onze détenus concernés sont des étudiants, des militants et des avocats originaires principalement du Darfour mais vivant à Khartoum. Il s’agit de Hamdan Abdallah, Ashraf Mohamed Osman, Ghazi El Rayeh Elsanhori, Abdelmoniem Adam Mohamed, Abdelaziz Eltoum Ibrahim, Eisa Salih Ibrahim, Elzaoubir Abdelmajeed, Mohamed Idris Jido, Ibrahim Salih Ibrahim, El Radi Ali Ibrahim et Mohammed Salah Abdelrahman. Leurs arrestations ont fait suite à une manifestation organisée le 11 mars à l’université de Khartoum contre l’intensification des violences au Darfour. Environ 110 étudiants ont été interpellés lors du rassemblement, que les forces de sécurité ont dispersé au moyen de gaz lacrymogène et de munitions réelles. L’un des manifestants, Ali Abaker Mussa Idris, étudiant, est décédé à l’hôpital des suites des blessures par balle qui lui avaient été causées lors de la dispersion de la manifestation. Amnesty International a condamné le recours excessif à la force. Le lendemain, environ un millier de personnes ont assisté aux obsèques du jeune homme. La police a aussi dispersé ce rassemblement après que les proches du défunt ont commencé (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.