Écrire Mexique. Craintes pour la sécurité de migrants enlevés.

AU 73/14, AMR 41/013/2014, 25 mars 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 MAI 2014 Des migrants en situation irrégulière dans l’État du Tamaulipas, dans le nord-est du Mexique, risquent d’être enlevés par des bandes criminelles. Leur sécurité suscite des inquiétudes, et il est à craindre que les autorités ne prennent aucune mesure pour assurer la protection de ces personnes dans la région. Selon des informations reçues le 19 mars 2014, au moins 40 migrants en situation irrégulière originaires d’Amérique centrale étaient détenus par une bande criminelle à Reynosa, près de la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Après leur libération au cours d’une opération militaire, aucun d’entre eux n’a bénéficié de soutien ou d’une protection en tant que victimes. Dix-sept personnes venues du Guatemala, dont au moins une femme et plusieurs adolescents, ont trouvé refuge à l’abri pour migrants Notre-Dame de Guadalupe, gérée par l’Église catholique à Reynosa. Selon le personnel de cet abri, 10 autres migrants originaires d’Amérique centrale sont arrivées dans l’après-midi. Libérés plus tôt, ils ont été arrêtés par des hommes armés devant l’abri, menacés et forcés de monter dans trois camionnettes. On ignore toujours ce qui leur est arrivé. Bien que cet enlèvement ait été signalé, les enquêteurs ne se sont pas rendus sur place pour établir les faits ou déterminer où se trouvent les migrants. Le 18 mars dernier, un autre abri pour migrants dans la ville voisine de Matamoros a appris que trois Mexicaines qui avaient été renvoyées des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse