Écrire Arabie Saoudite. Satinah Binti Jumadi Ahmad, une employée de maison, risque d’être exécutée

AU 74/14, MDE 23/007/2014, 26 mars 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 AVRIL 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. En Arabie saoudite, une employée de maison indonésienne condamnée pour meurtre risque d’être exécutée dès le 3 avril prochain si la famille de la victime ne reçoit pas la diya (« prix du sang ») réclamée d’ici-là. Satinah Binti Jumadi Ahmad, employée de maison indonésienne âgée de 41 ans, a été condamnée à mort en 2010 pour le meurtre de son employeuse Nura al Garib le 26 juin 2007 dans la province d’Al Qassim (centre du pays), au nord de Riyadh, la capitale. Originaire de la province de Java-Centre, elle a avoué l’homicide mais affirme qu’il s’agissait d’autodéfense, ayant été victime pendant des mois de violences physiques et psychologiques de la part de sa patronne. Elle assure ainsi que Nura al Garib a essayé de lui cogner la tête contre un mur, et qu’elle l’a alors frappée à la nuque avec un rouleau à pâtisserie, ce qui l’a tuée. Satinah Binti Jumadi Ahmad aurait volé 37 970 riyals saoudiens (soit plus de 7 000 €) et quitté la maison avant d’être arrêtée. En juillet dernier, la famille de Nura al Garib a annoncé qu’elle se montrerait clémente envers Satinah Binti Jumadi Ahmad si celle-ci lui versait une diya d’un montant s’élevant à 7 millions de riyals (soit environ 1,4 million d’euros). La famille aurait refusé une indemnisation de 4 millions de riyals (soit environ 775 000 euros) de la part du gouvernement indonésien. L’exécution (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.