Écrire Colombie. Des familles d’agriculteurs d’El Tamarindo, menacées et expulsées

Action complémentaire sur l’AU 103/13, AMR 23/013/2014, 27 mars 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 8 MAI 2014. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un représentant des agriculteurs d’El Tamarindo, dans le nord de la Colombie, a reçu une menace de mort le 25 mars dernier. Quelques jours auparavant, plusieurs hommes armés, soupçonnés d’être des paramilitaires, ont attaqué et menacé les paysans habitant dans cette ferme après l’expulsion forcée de 43 familles de ce terrain. Le 25 mars 2014, Juan Martínez – dirigeant de l’association des travailleurs de la terre (ASOTRACAMPO) vivant dans l’exploitation agricole El Tamarindo, dans la municipalité de Galapa (département de l’Atlantique) – était chez lui lorsqu’il a été menacé par une femme appartenant à un groupe armé, semble-t-il paramilitaire : « Tu es encore en vie Juancito, mais nous avons déjà des gens pour te tuer. » Le 22 mars dernier, 15 hommes armés de machettes, membres supposés de groupes paramilitaires, ont bloqué la route menant à la ferme. Ils ont arrêté la voiture dans laquelle se trouvaient des agriculteurs vivant dans cette exploitation, essayé de faire sortir Juan Martínez du véhicule et frappé Rainil Marmolejo, lui aussi membre de l’ASOTRACAMPO, qui était au volant. L’un d’entre eux leur a dit : « Soyez prudents, ça ne restera pas toujours comme ça. » Plus tard ce jour-là, un des hommes armés a menacé de mettre le feu aux maisons des agriculteurs. Le 21 mars, 43 familles vivant dans la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir