Écrire Koweït. Un autre Bidun libéré, deux toujours détenus

Action complémentaire sur l’AU 47/14, MDE 17/003/2014, 1er avril 2014 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 MAI 2014 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Un autre des sept hommes issus de la population bidun (« apatride ») du Koweït qui avaient été arrêtés en février dernier a été libéré le 31 mars. Deux sont toujours détenus et doivent être jugés. Il s’agit peut-être de prisonniers d’opinion. Un tribunal de droit commun a ordonné la libération d’Abdulnasser al Fadhli le 31 mars et l’affaire a été renvoyée devant un tribunal correctionnel pour des charges qui n’ont pas encore été précisées. Par ailleurs, il a prolongé la détention d’Abdullah Atallah et d’Abdulhakim al Fadhli pour la cinquième fois. Lors des audiences précédentes, ni leurs familles ni les défenseurs des droits humains n’ont été autorisés à être présents. Les procès de ces deux hommes doivent s’ouvrir les 6 et 8 avril, respectivement. Ils sont détenus à la prison centrale de Koweït, où leurs familles ont pu leur rendre visite une semaine après leur arrestation. Ils n’auraient pas subi d’actes de torture ni d’autres mauvais traitements à cet endroit. Le 17 mars, les trois hommes cités ont fait une déclaration conjointe dans laquelle ils annonçaient qu’ils avaient entamé une grève de la faim pour protester contre leur détention prolongée et qu’ils l’observeraient tant qu’ils ne seraient pas libérés. Le personnel médical de la prison les suit de près. Abdullah Atallah a été arrêté le 19 février. Il est (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées